La coopérative, clé de la croissance.

Une coopérative transforme votre vision de la communauté en projets viables avec de vrais résultats, rejoignez un groupe organisé qui travaille intelligemment

Coopérative Archipel de Vie

Reseau Vert

Réseau Vert, est une stratégie pensée pour pouvoir améliorer la nutrition et variété de genres comme les fruits, légumes, tubercules, baies, plantes médicinales entre autres genres qui sont rares dans l'archipel ou présents à haut coût pour la difficulté de transport

Réseau Bleu

Réseau Bleu, toute une stratégie d'unification pour les pêcheurs et affilies, minimiser les coûts est la base pour pouvoir gagner plus et de manière intelligente, travailler en groupe et de forme organisée est la clé de la croissance et du dépassement, c'est pour cela que l'idée de coopérative

Eco Tourisme

Eco Tourisme, la compétence est nécessaire mais… rivaliser entre les même n'a aucune logique en soi, c'est pour cela que la stratégie proposée est de s'unir à un système déjà existant de Tourisme Durable de l'ICT et faire briller les merveilles des îles de l'archipel et les mangroves du Golf de Nicoya

Eco Education

Eco Education, la stratégie à suivre pour notre laboratoire d'apprentissage et centre éducatif est de profiter au maximum des connaissances des professionnels invités et ceux qui s'intègrent au projet, de même utiliser la coopérative comme biais de financement et lien dotation de bourses et

Eco Transport

Eco Transport, il est nécessaire pour la récupération de l'écosystème et l'économie dans le Golfe de Nicoya qui est le pilier de développement de la communauté, il est nécessaire créer un système de Transport collectif interinsulaire et insulaire-continent qui inclue l'île Bejuc

La coopérative, clé de la croissance.

La formation d'une coopérative est la clé pour la croissance et la réussite, une coopérative qui contemple les différentes nécessités de la population et puisse fournir les services et aides pertinentes dans chaque cas où il est nécessaire, l'union fait la force et c'est la meilleure arme contre la décadence et la pauvreté, les systèmes coopératifs bien diriges et administres sont fiables et sont un grand support fondamental pour les communautés.

Les îles de l'archipel du Golfe de Nicoya disposent de toutes les caractéristiques pour pouvoir se convertir en une coopérative de producteurs, qui fournit les services et produits de la mer, qui est son fort, tout comme produits agricoles de production locale. Bien que les yeux de tous ne voient que vers la mer, les pieds de tous sont sur la terre, nous profiterons des dons et bénéfices d'une terre unique au milieu de la mer et faisons connaitre une marque unique par le biais d'une coopérative d'archipel. 

Une coopérative pensée pour tous où chacun des habitants des îles soient les associes et ainsi puissent profiter des bénéfices qu'un bon système coopératif puisse fournir, c'est un des objectifs de notre promesse coopérative, former un système qui apporte la même chose pour tous, c'est ce que tout le monde cherche mais peu arrivent à le trouver, un système où les bénéfices et services sont unifies et offrent les meilleures options adéquates à la communauté.

5/5
transport communautaire

Le projet s'appuie sur des études réalisées par le Camp de Recherche de Bocana (CIB) et sur la vie de la communauté des îles de l'archipel et le manque de transport responsable est prévu pour les besoins et besoins des habitants de l'archipel. . . , l'environnement. la protection et les élèves dans leur apprentissage et leur perfectionnement grâce à l'accès à des transports gratuits pour eux et, d'une manière générale, à la possibilité de leur apporter une aide humaine lorsque cela est possible.

COOPÉRATIVE
îLES
HABITANTS

L'UNION FAIT LA

Secteur Coopérativité

Au Costa Rica le mouvement coopératif regroupe 594 coopératives et 887.335 cooperativistes, ce qui représente 21% de la population nationale, selon les chiffres du IV Recensement National Coopératif.

Les coopératives sont présentes dans tous les secteurs de l’économie. Dans les principaux apports économiques il a été détecté 132.000 millions de colonnes en exportations, 33.357.850 personnes bénéficiées par le transport public, 708 milles personnes bénéficiées par des services d’électrification, 36.7% de la production nationale de café et la génération de 21.632 emplois directs.

Qui sommes nous ?

L'association MackLau archipel de vie enregistrée sous le numero RNA: W341013973 à Beziers, en Occitanie (34). La finalité d'ordre benefique et d'utilité publique va vers l'amelioration de la qualité de vie et la restauration de l'ordre naturel, autant sur la region pretendue que dans le Golfe de Nicoya au Costa Rica.

Contact associatif

Association MackLau archipel de vie
6, avenue Grand Large
Centre d'affaires Agathe
34300 AGDE

Association loi 1901
+(33) 7 85 84 66 86 - +(33)7 84 70 46 47

info@macklau.com

Les secteurs qui classifient les coopératives dans le pays sont :

Selon l’article 21 de la Loi des Associations Coopératives la raison d‘être de ces coopératives est « encourager ses associes à l’épargne et l’utilisation discrète du crédit personnel solidaire ». Ils peuvent être de deux types :

1-     Epargne et crédit : Ils ont pour but de remédier aux besoins urgents des foyers des associes et faciliter la solution à leur problèmes d’ordre économique.

2-     Epargne et crédit de recouvrement : Ils ont pour objet procurer à leurs associes des prêts et services de garantie pour les aider à un meilleur developpement de leurs activites d’exploitations agricoles, d’elevage ou industrielles.

Les cooperatives en autogestion sont celles où les associes ont le contrôle des moyens de production en qualite de proprietaire et à la fois, travailleurs de l’entreprise. Ainsi, elles mènent à bien la production de biens et services et participent à la distribution des fruits de leurs efforts.

Dans ce type de coopérative les associés sont les travailleurs de l’organisation et ce sont qui décident de mettre leurs connaissances et force de travail pour le développement de cette même entreprise. Les coopératives autogestionnaires ou de travail associé, connues comme telles dans certaines parties du monde, sont des entreprises hautement démocratiques orientées à produire des biens et services pour donner de l’emploi à ses associés.

Pour faire partie d’une coopérative en autogestion, la première chose nécessaire à avoir est une vision d’entreprenariat, à laquelle les personnes unissent leurs connaissances, capacités, aptitudes et ressources pour la réussite d’un objectif commun. Dans une entreprise autogestionnaire le cooperativiste apport sa force de travail et est son propre patron.

Comme règle d’or, la coopérative en autogestion doit être intégrée avec au moins douze personnes. Chaque associe reçoit une rémunération périodique, qui ne doit pas être inférieure au salaire minimum légal. Une coopérative autogestionnaire peut exister dans n’importe quel secteur d’activité à partir du moment où elle réunit les caractéristiques du modèle.

L’article 20 de la Loi des Associations Coopératives mentionne « les coopératives à orientation agronomique industrielle à services multiples, qui combinent les modalités des coopératives de production, commercialisation et fournitures ont pour objet la production, transformation, marketing et fournitures d’articles agronomiques naturels ou industrialisés tels comme le grain, la paille, bétail, viande, lait, fromages et autres sous-produits, miel, concentres, médecines vétérinaires ».

Les coopératives agricoles industrielles ont la liberté de placer leurs produits sur le marché national et étranger au titre qu’assure la loi des coopératives.

Les coopératives agricoles qui reçoivent des prêts ou crédits de INFOCOOP ou du Système Bancaire National et qui, pendant leurs première année se confrontent à des situations de concurrence difficile recevront financement des banques et du Système Bancaire National ou de INFOCOOP au montant et conditions qui permettent de rétablir l’équilibre. Cette disposition s’appliquera à pétition de la coopérative affectée et étude préalable qu’INFOCOOP ou la banque devront respectivement faire.

Les coopératives agricoles seront habilitées à souscrire a des prêts du Système Bancaire National ou avec INFOCOOP afin d’acquérir les fermes que s’attribuent les banques ou les fermes considérées aptes à la coopérative, dans le but de fournir des terres à ses associes qui paient la location de la terre agricole avec une partie de la récolte ou production, augmenter la quantité de terres aux associes dans le but de réussir une unité économique. Ces prêts devront être base sur une caution et approbation d’INFOCOOP  et doivent satisfaire les possibilités économiques du producteur en matière de paiements et intérêts.

Les coopératives en cogestion sont celles qui, dans la propriété, la gestion et les excédents sont partagés entre un des groupes suivants :

·        Les travailleurs et les producteurs de matière première

·        L’Etat et les travailleurs

·        Les travailleurs, les producteurs de matière première et l’Etat

Respect aux coopératives en autogestion la Loi des Associations Coopératives mentionne dans son chapitre XII une série de dispositions légales qui doivent être prises en considération.

Selon l’article 18 de la Loi des Associations Coopératives son objectif est « la collecte, centralisation, sélection, classification, préparation et industrialisation, emballage et vente en commun d’articles naturels élaborés ou les deux, produits par leurs associes. Ils peuvent être agricoles, industriels ou artisanaux. »

L’article 24 de la loi des associations coopératives définie sa fonction comme « primordialement éducative orientée pour que les étudiants se familiarisent avec les pratiques d’entraide mutuelle, à prendre leurs propres décisions, à travailler en équipe, à être sociables, à être respectueux des droits des autres et en somme qu’ils constituent un moyen adjuvent à la formation intégrale de leur personnalité ».

Elles pourront être constituées par des commissions scolaires, conseils d’éducation, conseils administratifs, parents d’enfants, enseignants, professeurs et étudiants, dirige à l’attention des besoins d’un campus éducatif et des intéressés. Dans le pays les coopératives scolaires se dédient à des activités comme l’économie, les services de photocopie et de librairie, vente de glaces, reforestation et autre.

Il est nécessaire un groupe de vingt étudiants intéressés pour la constitution d’une coopérative, guidée par un professeur désigné par le directeur.

Au département de Gestion des Entreprises et Education Coopérative, une instance du Ministère de l’Education Publique lui correspond l’élaboration de différents documents et formations en relation avec le thème de l’Education Coopérative et la Gestion des Entreprises. Il est forme par deux secteurs ; un qui encourage la culture et l’entreprenariat et fournit un suivi dans l’exécution de projets productifs qui motive les jeunes à devenir entrepreneur et un autre qui a pour objectif la mise en œuvre de l’Education Coopérative, offre curriculaire, qui garantit le droit aux étudiants à recevoir une éducation soutenue avec des principes et valeurs coopératifs.

Contact :

Tel : (+506)2221-9107 extension 4545

Fax (+506) 2233-2852

Email : cooperativasescolares@gmail.com

Adresse : 1er étage, immeuble de l’ancien Centre National Didactique (CENADI)

Horaires : du lundi au vendredi de 7 :00am à 3 :00 pm

L’article 25 de la Loi des Associations Coopératives les définis comme organisées pour les étudiants, enfants et jeunes, avec le propos essentiel de leur proportionner une formation coopérative et de répondre à d’autres besoins propre à l’âge.

Dans les coopératives scolaires et jeunesse les mineurs se considèreront avec la capacité légale pour tous les actes qu’ils exécutent dans l’association excepte les relations des coopératives aux tiers, dans ce cas celle-ci devra être représentée par des personnes avec une pleine capacité légale.

Les coopératives jeunesse comptent également sur l’appui de « Fedejeune », une organisation non lucrative dédiée à la coopération, aide et capacitation de la jeunesse coopérative et qui ont pour objectif principal de former et fortifier le secteur jeunesse coopérative costaricaine.

L’article 26 de la Loi des Associations coopérative se réfère aux coopératives de services multiples comme « celles qui combinent n’importe quelle forme antérieure. Elles pourront couvrir objets et propos divers, à condition qu’elles ne soient pas incompatibles entre elles et qu’elles accomplissent les règles spéciales auxquelles doivent s’ajuster chacune des classes de coopératives.

Selon l’article 18 de la Loi des Associations coopératives indique de l’objectif des coopératives du secteur approvisionnement est « stimuler le développement de l’agriculture, de l’élevage et de l’industrie nationale, par le biais de l’acquisition et distribution de matières primaires, biens, machinerie, équipements, accessoires, outils, bétail et autres biens ou la distribution de produits naturels ou élaborés.

L’article 17 de la Loi des Associations coopératives indique que « les coopératives de production ont pour objet la production, manufacture ou transformation de forme directe par les partenaires, d’articles naturels élaborés, ou l’initiation ou développement de toute classe d’exploitations agricoles, élevage, industrielles et artisanales en distribuant les excédents qui pourraient, s’accumuler par la gestion de travail conjoint, en proportion à la production, au travail manuel ou intellectuel ; ou au rendement pour que chacun des associés ait contribué à l’entreprise.

Ces cooperatives devront employer de preference à leurs associes dans les travaux et œuvres entrpris. Exceptionnellement ils pourront occuper du personnel etranger qui ne passe pas de 30% la quantite d’associes dans les cas suivants : quand les circonstances extraordinaires ou imprevues l’exigent, pour l’execution d’œuvre determinees et pour un temps fixe ou pour des travaux eventuels distincts de ceux requis pour l’objet de la cooperative. Dans tous les cas, cela en sera ainsi lorsque les partenaires de par leur quantite ou leur manque d’aptitude ne repondent pas de manière evidente aux besoins de la cooperative. Pour l’execution de tels travaux il sera preferable de se referer à d’autres cooperatives qui seraient en capacite de les realiser.

De manière contractuelle ces cooperatives se regiront aux dispositions contenues dans la legislation du travail en vigueur, mais pour les effets de la relation juridique de l’associe avec la coopérative, il se doit d’interpreter que son statut economique et social doit être socio-travailleur, comme une personne physique, selon les écris dans les paragraphes précédents.

L’article 27 de la Loi des Associations Cooperatives indique qu’il existe trois types de cooperatives de transport :

De transports de passagers organisés par des concessionnaires, utilisateurs et voisins des communautés. Les coopératives bénéficieront de la priorité dans l’adjudication de routes et lignes soumis par l’augmentation des utilisateurs ou des besoins.

De service public, organisé par des propriétaires de taximètres, propriétés des travailleurs ou taxiteurs qui ont comme moyen de vie ce service au public.

De transport de marchandises, produits et matériaux, organisés par des transporteurs propriétaires et travailleurs de cette branche de service, quand le besoin le demande, les modalités des coopératives signalées dans les a), b) et c) de cet article, pourront se combiner pour former une association coopérative.

Les coopératives de transport pourront emprunter pour construire des entrepôts de fournitures, propres à leur activité, installer des stations-services, ateliers, bureaux et satisfaire n’importe quel autre besoin propre à leur tournée.

La loi des Associations coopératives dans son article 22 mentionne que son objectif est « faciliter à ses associes la construction, l’acquisition, réparation et location de ses logements. Les dispositions legales en vigueur sur la construction, concession, location ou vente de maisons bon marche et exemptions et facilites qui

L’institut National du Logement et de l’Urbanisme, par sa capacité technique

en el campo de la vivienda y por convenir a la realización de sus objetivos, deberá asesorar a las cooperativas de vivienda o a las de ahorro y crédito que efectúen préstamos para compra o construcción de viviendas, cuando éstas se lo soliciten, y colaborar con ellas en la vigilancia de la construcción, siguiendo las normas y especificaciones que dicte el INVU.

 

Estas cooperativas se dedican al trámite de bonos, actividades como el financiamiento, la construcción de proyectos habitacionales y la construcción por contrato y de forma directa.